2010 adventure  
 
version française US home libraires presse

M21 Editions

Commandes

Packs eBook

Les livres

Derniers livres :
- Usages

- Arts Numériques
- Les Réseaux Sociaux
- Tourisme 2.0
- Gutenberg 2.0

- Management
- Marketing 2.0
- Le Modèle Google

- Prospective
- Les Jeux Libres
- Dictionnaire Impertinent du Futur

Droits étrangers

Auteurs



Les Jeux Libres

Les Jeux Libres

De Alain Delort

Sortie le 20 juin 2008 en ebook et le 4 juillet 2008 en librairie

Pour le commander

165 pages, 18 euros
Format : 15 x 21
ISBN : 2-916260-30-7

Un vidéoblog est associée au livre :

lesjeuxlibres.cluster21.com

A suivre quotidiennement pour découvrir l'actualité sur sport, dopage et société.

Bienvenue dans le monde merveilleux du dopage

Espace libraires

Espace presse

Le livre
En 2 024, les dirigeants du sport mondial ont mis au point des tests antidopage totalement efficaces qui vont enfin permettre au sport de se débarrasser définitivement des tricheurs. C'est du moins leur espoir… mais sans leur béquille chimique, les athlètes courent moins vite, sautent moins haut et sont moins forts. L'ennui guette dans les stades.

Un entrepreneur sans foi ni loi va profiter de l'occasion pour créer une nouvelle organisation : les Jeux Libres. Les athlètes y auront toute liberté de se préparer comme bon leur semble pour les épreuves. Cachets, pilules, mais aussi os en titane et cellules souches vont alors remplir les sacs d'entraînement de ces champions d'un nouvel âge.

Une nouvelle page de l'histoire du sport va s'ouvrir. La dernière ?


L'auteur
Après des études de finance et un début de carrière en banque et en cabinet d'audit, Alain Delort s'est investi dans le monde médical. Il a été directeur financier d'un laboratoire pharmaceutique avant de diriger la filiale française d'une multinationale allemande, produisant et commercialisant des implants oculaires. Il est actuellement gestionnaire d'un fonds de capital-risque spécialisé dans le monde de la santé.

Le sommaire

Un discours qui change l'histoire du sport
Fini le dopage
Les Jeux Olympiques de 2024 
Une concurrence inattendue 
Pierre de Say 
Non au sport-spectacle 
Les Jeux Libres 
Il faut tourner la page 
La règle ? Pas de règles ! 
Une page de pub 
Les Jeux Olympiques des Records 
L'évènement de l'année 2025 
Le sport indépendant 
Des épreuves interactives 
Le CIO prend peur 
Le dopage dans tous ses Etats 
Jean Level 
Anthony Miller 
Retour aux sources 
Les JO K.O. 
Il n'y a pas que le sport dans la vie 
Mort par overdose 
Toujours plus ! 
Trop, c'est trop ! 
Le bistouri tout puissant 
Les ratés de la chirurgie 
Fin de la récréation 
Un archipel du Pacifique 
Contre-culture 
Sea, drug and sun 
Imitations 
Hara-kiri 
Adieux 
Le sport est mort, vive le sport 

Extrait

Extrait du discours d'ouverture des premiers Jeux Libres

A-t-on brûlé les livres de Francis Scott Fitzgerald, au prétexte qu'il était un grand amateur devant l'éternel de la dive bouteille ? A-t-on interdit les œuvres de Baudelaire, membre du Club des Haschischins, qui croyait dur comme fer qu'il avait besoin de drogue pour entrer dans la dimension artistique. Et les écrits d'Hemingway, Malraux ou Verlaine ont-ils été censurés en raison du penchant de leurs auteurs pour les psychotropes ou l'alcool ? Non, non et non ! On a laissé ces écrivains puiser dans ces substances les quelques molécules de génie qui leur ont permis d'entrer dans la légende.

Alors pourquoi refuser aux sportifs ce que l'on accorde aux artistes ? Pourquoi interdire une préparation optimale et scientifique des corps pour la compétition ? Au nom de quelle morale bannit-on les athlètes qui cherchent eux aussi le meilleur moyen d'atteindre la perfection dans leur discipline ? Qui a fait du dopage un gros mot honteux ?

Et puis qu'est-ce que le dopage ? Quoi de plus difficile à définir ?

Sûr de lui, un dictionnaire nous assène qu'il s'agit de l' “emploi d'une substance destinée à accroître artificiellement et provisoirement les capacités physiques de quelqu'un”. Est-ce à dire que prendre une tasse de café pour ne pas s'endormir après le déjeuner c'est se doper ? Devrions-nous bannir de nos cuisines le thé, le chocolat, le sucre et tous les aliments qui donnent un coup de fouet parfois salutaire ?

Il y a pire : l'entraînement. Tout entraînement vise à améliorer les performances. Plus on pratique la course à pied, plus on peut courir longtemps, plus on peut courir vite. L'unique but d'un entraînement est d'accroître artificiellement et provisoirement les capacités physiques de quelqu'un. Bref, c'est du dopage.

 

 

 

 

 

M21 Editions contact partenaires jobs bookmark conditions d'utilisation
copyright (c) 2004-2008
M21 Editions